News-Eco.com - Diffusion de communiques de presse en ligne.


Industries diverses | INOTEC | 23-02-2022 | inotec ajoute le jet d'encre industriel à sa palette de solutions avec sa nouvelle gamme inoJet

inotec, le spécialiste de l’identification code-barres et RFid, présente sa nouvelle gamme d’étiquettes inoJet pour répondre aux attentes des entreprises en constante évolution avec une offre pour satisfaire tous les besoins d’identification et de marquage à fort volume et contraintes modérées.

Inotec propose désormais 2 solutions d'étiquettes synthétiques avec impression jet d'encre, l’une en polyéthylène et l’autre en polypropylène, avec finition mate ou brillante, en épaisseur 0.08mm ou 0.12mm, ainsi que deux couleurs au choix, blanche ou jaune.

Le marquage est effectué directement par impression digitale sur l’étiquette composée d’un film PP haute résistance ou PE plus flexible et dotée d’un adhésif résistant certifié ISEGA pour un contact alimentaire direct (aliments secs, humides, gras). Malgré leur coût réduit comparé au transfert thermique, elles offrent une résistance à l’arrachement, aux agressions chimiques et thermiques (-40°C et +80°C pendant 24h), aux lavages (20 bars à 30°C) et aux UV.

Les étiquettes inoJet sont idéalement utilisées pour des volumes supérieurs à 5000 étiquettes, aussi bien pour l’étiquetage des lisses de paletiers, des étagères de rayonnages légers, pour l’impression d’étiquettes de signalétique ou d’inventaires y compris pour des surfaces courbes.

« La technique d’impression par jet d'encre existe depuis de nombreuses années, mais le processus est souvent long et fastidieux lorsqu’il s’agit d’imprimer des volumes très élevés. Avec le module jet d'encre récemment installé sur nos lignes de production, et des vitesses d'impression très supérieures à la technologie transfert thermique, nous sommes en mesure de répondre aux besoins des entreprises qui recherchent une solution alternative sur des gros volumes et à coût réduit. » précise Bernard Pagnon, Directeur Commercial d’inotec France.


En savoir plus :


  : https://www.inotec.fr



imprimer ce communiqué | fermer la fenêtre