News-Eco.com - Diffusion de communiques de presse en ligne.


Auto-moto | Peter & Associés | 09-02-2022 | Des ingénieurs de FEV Turquie mettent au point des fonctions de conduite autonome de niveau 4 pour les véhicules utilitaires électriques TRAGGER

Istanbul, 08.02.2022 - Des ingénieurs de FEV Turquie ont mis au point des fonctions de conduite autonome pour les TRAGGER, une nouvelle génération de véhicules utilitaires électriques à batterie destinés au transport des marchandises et des personnes dans divers environnements utilitaires et industriels. La production se déroulera sur le site de TRAGGER à Bursa, en Turquie.

Dans leur état initial, non autonome, les véhicules TRAGGER affichent une capacité de charge de 700 kg et la possibilité de remorquer jusqu’à deux tonnes. Lorsqu’ils sont chargés, les TRAGGER de 3,1 m de long sont capables de gérer jusqu’à un pourcentage de pente de 17 % et possèdent un diamètre de braquage de 2,8 m, ce qui offre ainsi une bonne manœuvrabilité. Les véhicules TRAGGER disposent de deux modes de vitesse permettant de sélectionner des vitesses rapides ou lentes. La charge complète d’une batterie peut être réalisée en six heures seulement à l’aide d’une alimentation en courant traditionnel de 220 V, et le bloc de batteries Quick-Drop permet, quant à lui, d’effectuer une maintenance efficace.

Grâce à leur infrastructure robuste, leur groupe motopropulseur, leurs suspensions, et leurs systèmes de freinage et de direction, les véhicules de la gamme TRAGGER Pro offraient une plateforme idéale aux ingénieurs de FEV Turquie pour fournir, installer, et calibrer le matériel et les logiciels permettant d’obtenir des fonctions de conduite autonome de niveau 4.

Basé sur une expérience et des simulations approfondies, le jeu de capteurs de FEV Turquie destiné aux véhicules TRAGGER se compose de sept capteurs LiDAR, d’un dispositif radar et d’une caméra. Grâce à cette configuration, le véhicule est capable de détecter un environnement à 360°, séparer des objets en mouvement jusqu’à une distance de 80 mètres, et calculer la probabilité de collision. La caméra haute résolution et les algorithmes de traitement de l’image basés sur IA, la capacité d’analyse des caractéristiques telles que les voies, les piétons et les obstacles, permettent au véhicule de se déplacer de manière plus sûre dans une circulation dense.

« Les nouvelles technologies modifient rapidement le secteur de la mobilité et, dans le cas présent, l’électrification, la conduite autonome ainsi que les éléments de connectivité font toute la différence. Le recueil d’expériences sur le véhicule TRAGGER a beaucoup aidé à accélérer les résultats de la R&D » a déclaré Taner Göçmez, Directeur Général de FEV Turquie. « FEV Turquie a également utilisé les véhicules TRAGGER pour développer des fonctions de conduite hautement autonome visant à permettre aux véhicules de fonctionner en autonomie dans une zone définie. Les équipes se concentrent par ailleurs sur une large gamme de fonctions de niveau 2. Cela inclut notamment le freinage d’urgence avancé, un régulateur de vitesse adaptatif doté d’une fonction stop-and-go, un assistant de maintien sur la voie, une détection des angles morts, un assistant de stationnement et une alerte de collision frontale. »

Des essais de conduite en autonomie des prototypes TRAGGER doivent avoir lieu sur le site de Bilişim Vadisi. Grâce à l’infrastructure logicielle et au module de connexion conçu par FEV, le véhicule sera contrôlé via le réseau Internet et les données critiques seront collectées dans un environnement cloud.

« Après avoir développé des fonctions de conduite autonome pour plusieurs autres applications automobiles et utilitaires, le projet de véhicule TRAGGER correspond parfaitement à notre objectif de faire progresser les solutions de mobilité sûres, durables et faciles à exploiter » a ajouté Göçmez. « Cela illustre parfaitement comment s’appuyer sur des ressources globales pour améliorer les capacités technologiques en Turquie. »

« Les véhicules écologiques de pointe que nous produisons en Turquie sont très prisés à l’étranger. Par conséquent, en équipant nos véhicules existants de certains éléments tels que la conduite intelligente et des fonctions d’IA, nous visons à augmenter notre objectif d’exportation en 2022 et nous sommes convaincus qu’ils seront très bien accueillis sur le marché mondial » a affirmé Saffet Çakmak, partenaire fondateur de TRAGGER.



imprimer ce communiqué | fermer la fenêtre