News-Eco.com - Diffusion de communiques de presse en ligne.


Agro-alimentaire | Pavillon France | 18-10-2021 | Pavillon France vous dévoile le quotidien des pêcheurs

Le métier de marin-pêcheur représente près de 15 000 emplois et environ 4 500 navires en France métropolitaine. La profession est réputée pour ses conditions de travail particulièrement difficiles. Retour sur leur quotidien et les missions qu’ils mènent, en pleine mer, comme à terre.

Des conditions de travail difficiles pour exercer la profession de pêcheur


Un pêcheur peut travailler sur différents types de bateaux, comme un chalutier ou un senneur. La taille des navires peut influer sur ses fonctions et le travail à bord. Il doit être en bonne condition physique afin de supporter le travail en haute mer, parfois pour plusieurs semaines.

Il affronte les éléments, le froid, tout en étant capable de suivre une cadence intensive. En pleine saison du poisson, ces facteurs impliquent des journées prolongées. Le manque de sommeil ou les nuits blanches ne sont pas rares pour traiter l’afflux de poissons sur le bateau.

Les principales missions des pêcheurs


Le métier de marin-pêcheur implique une grande polyvalence pour alterner les tâches qu’on lui confie. Celles-ci peuvent se dérouler sur une journée, ou s’échelonner durant toute une campagne. En fonction de ses compétences, on peut évoquer les missions suivantes :

utiliser un sonar en vue de détecter les zones poissonneuses ;
gérer la navigation ;
réaliser les opérations de manutention des filets ;
préparer les poissons avant leur conservation ;
superviser les travaux de nettoyage et de maintenance à bord du navire…


À cela s’ajoutent la pesée et l’étiquetage des caisses. Puis leur transport jusqu’aux points de vente, une fois le retour au port.

D’autres tâches qui incombent aux pêcheurs à terre ou lors de la saison du poisson


En pleine mer, la profession connaît aussi une grande promiscuité avec les autres marins. Les sollicitations sont fréquentes, y compris en dehors des heures de travail.

À noter que les pêcheurs indépendants possédant leur propre affaire doivent également gérer l’aspect logistique et administratif de leur entreprise. Cela implique, entre autres, l’entretien du navire, la recherche de partenaires (fournisseurs, clients…), voire les déclarations sociales pour l’équipage, même si celui-ci est restreint.

Le métier de pêcheur nécessite une bonne santé physique et mentale. En effet, il doit faire face à des conditions de travail rudes. Le travail en mer constitue un risque qu’il faut concilier avec un rythme soutenu et de multiples tâches.

De la navigation à la préparation des poissons, sans oublier la manutention des filets, le pêcheur alterne entre de nombreuses fonctions et responsabilités.

En savoir plus :


 Pêcheur : https://www.pavillonfrance.fr/fillere-entre-terre-mer/metiers-mer/marin-pecheur
 Saison du poisson : https://www.pavillonfrance.fr/saisonnalite-ou-disponibilite-produits-mer



imprimer ce communiqué | fermer la fenêtre