News-Eco.com - Diffusion de communiques de presse en ligne.


Services aux particuliers | ECF | 06-02-2020 | Nouveauté : la formation post-permis pour jeunes conducteurs

Il est désormais possible de gagner jusqu’à un an sur la période probatoire du permis de conduire. Depuis le 11 mai 2019, la formation post-permis permet aux jeunes conducteurs de suivre un apprentissage complémentaire au permis de conduire et de réduire ainsi leur période probatoire. Retour sur cette nouveauté 2019, encore méconnue en ce début d’année 2020.

Qui est concerné par la formation post-permis ?


La formation post-permis s’adresse exclusivement aux titulaires d’un premier permis de conduire voiture (B ou B1) ou moto (A1 ou A2). Il existe néanmoins une condition : le permis doit avoir été obtenu depuis au moins six mois et au maximum douze mois, soit un an.

Cette formation post permis, mise en place pour les jeunes conducteurs, permet de réduire la période probatoire. Celle-ci est de trois ans lorsque le candidat a suivi une formation classique au permis de conduire. Elle peut être de deux ans s’il a opté pour la conduite accompagnée.

Quels sont les avantages de la formation complémentaire ?


Cette formation complémentaire pour jeunes conducteurs permet d’atteindre plus rapidement les douze points sur le permis de conduire. Les participants peuvent gagner jusqu’à un an sur leur période probatoire lorsqu’ils ont obtenu le permis en conduite traditionnelle et jusqu’à six mois lorsqu’ils l’ont obtenu en conduite accompagnée.

Ainsi, le candidat au permis de conduire classique peut atteindre les douze points en deux ans au lieu de trois. Celui en conduite accompagnée peut les atteindre en un an et demi au lieu de deux. La seule condition ? N’avoir commis aucune infraction ayant donné lieu à un retrait de point ou à une suspension du permis de conduire.

Comment se déroule la formation « post permis » ?


La formation post permis n’est pas obligatoire. Il faut se porter volontaire et être présent lors de la journée de formation, qui se déroule en groupe de 6 à 12 élèves. Celle-ci dure sept heures et a pour objectif de renforcer les compétences acquises en conduite initiale et lors des premiers mois de conduite autonome.

Les participants échangent tout d’abord sur leurs expériences de conduite puis la formation s’articule autour de deux thématiques. La compréhension et la gestion des situations complexes, d’une part ; la mobilité responsable et l’écoconduite, d’autre part. Autrement dit, les deux axes principaux sont la sécurité routière et le respect de l’environnement.

Quelles sont les auto-écoles qui proposent cette formation ?


Seules les auto-écoles disposant du label « Ecole conduite qualité » peuvent proposer cette formation post permis. La plupart des écoles ECF, par exemple, peuvent valider cette formation et vous délivrer l’attestation de suivi. Sur le site Internet et la vitrine, un macaron jaune signale la possibilité de suivre cette formation complémentaire au sein de l’établissement en question.

Pour connaître les tarifs et les différentes formules, il faut contacter l’auto-école ECF la plus proche de chez soi et demander des renseignements. Des aides au financement sont également proposées. Vous pouvez trouver plus d’informations sur le site officiel d’ECF.

La formation post permis a été créée parce que le nombre d’accidents entre le sixième et douzième mois d’obtention du permis sont considérables. Ce pic d’accidentalité serait dû à une trop grande prise de confiance des jeunes conducteurs. La formation complémentaire permet de faire une piqûre de rappel aux plus intrépides et de les sensibiliser aux réalités de la route.

En savoir plus :


 Permis de conduire voiture : https://www.ecf.asso.fr/Les-formations/Voiture/Permis-B
 L’écoconduite : https://www.ecf.asso.fr/Les-formations/Voiture/Eco-conduite



imprimer ce communiqué | fermer la fenêtre