Livres blancs référencement
région

rechercher



Agriculture
Agro-alimentaire
Auto-moto
Banque et assurance
Bâtiment et travaux publics
Bois, papier, carton
Chimie industrielle
Commerce et distribution
Edition
Electricité et électronique
Enseignement
Environnement
Equipement foyer
Equipement industriel
Finance
Hôtellerie, restauration
Immobilier
Industries diverses
Informatique
Internet
Jeux vidéo
Loisirs, sports
Métallurgie et sidérurgie
Mode et textile
Pharmacie
Plasturgie
Professions juridiques
Santé
Services aux entreprises
Services aux particuliers
Télécommunication
Tourisme
Transport et logistique

News-Eco - Information économique sur 33 secteurs d'activités
 

Urban rp

adresse :
20 RUE LAMARTINE
75009 PARIS

web :
www.urbanrp.fr

infos :
Agence relations presse et conseil en communication

contact société
URBAN RP URBAN RP
contact email
tél. : 0142881661

contact presse
URBAN RP

 

  Recevez par e-mail
les communiqués
URBAN RP :

Entrez votre e-mail

 

 

Identifiant


Mot de passe

 

 

 

  Recevez par e-mail les
communiqués parus sur
news-eco.com :

1. Sélectionner
un/des secteur(s)

OU sélectionner
une/des entreprise(s)


2. Entrez votre e-mail

 

 

 


URBAN RP
tous les communiqués Services aux entreprises
 la fiche societe URBAN RP

Services aux entreprises | URBAN RP | 05-07-2022

L’IA DE MYDATAMODELS ENRICHIT LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE POUR REDUIRE LES TESTS EN LABORATOIRES SUR LES ANIMAUX

L’Intelligence Artificielle nous offre de plus en plus de possibilités d’optimiser notre monde. MyDataModels, spécialiste de l'analyse prédictive basée sur l’IA et la small data, s’associe à ImmunoSearch, leader en recherche de toxicologie des molécules pour les produits cosmétiques et parfums pour faire avancer l’utilisation des tests in vitro sur des tissus vivants.

Un consortium pour la création d’un leader international dans le domaine de la toxicologie réglementaire

Financé par la BPI à hauteur de 7 millions d’euros sur 4 ans dans le cadre de son programme d’Investissement d’avenir, le consortium réunit également le CNRS et Université Côte d’Azur et certains de leurs laboratoires communs tels que l’Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire (IPMC), le Laboratoire Informatique Signaux et Système de Sophia Antipolis (I3S) ou encore l’Institut de Chimie de Nice (ICN).

Annoncé officiellement lors du World Artificial Intelligence Cannes Festival, le projet New Generation Toxicology in vitro (NewGenToXiv) a pour ambition de réunir Technologies, Industries et Académies travaillant dans le domaine de la santé et ainsi capitaliser sur les développements et les savoir-faire des parties présentes.

Afin de capitaliser sur ces développements et l’avance à la fois technologique et réglementaire, le consortium a pour ambition de créer une filière de toxicologie génomique incorporant les derniers développements des technologies de séquençage sur cellules uniques couplés à une intelligence artificielle (IA).
« L’ambition du consortium est d’aboutir à la création d’un leader mondial qui puisse notamment soutenir les développements de la filière cosmétique/parfum française. Grâce à sa « plasticité », la technologie IA de MyDataModels est particulièrement efficace dans le domaine biologique et répond parfaitement aux enjeux de NewGenToXiv» indique Félix-Eliott Kudelka, responsable du développement et des partenariats, MyDataModels.


Pour des tests toxicologiques plus accessibles, plus rapides et moins onéreux

Traditionnellement, les études toxicologiques sont conduites sur des animaux.
Outre le fait que ces tests soient devenus éthiquement insupportables, ils peuvent coûter jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’euros et durer des années.
Pire, ils sont mécaniquement dans l’impossibilité de couvrir le gigantesque spectre des combinaisons d’ingrédients utilisés quotidiennement par l’industrie, dans la fabrication des cosmétiques et des parfums.

« Avec NewGenToXiv, l’IA va permettre de prédire la toxicité de certains mélanges qui seront ensuite expérimentés sur des peaux de synthèse.
En plus de remplacer les tests effectués jusqu’à alors sur les animaux, l’ambition est de détecter et prévenir la carcinogénèse de ces produits. C’est à dire l’apparition de cancers, particulièrement ceux du poumon et du foie grâce à l’expertise reconnue des partenaires académiques intégrés au projet » commente Hervé Groux, CEO d’Immunosearch.

« L’intelligence artificielle (IA) va permettre l’analyse plus rapide et plus fiable des données présentes, connues et / ou intégrer d’autres données, facteurs encore inconnus à ce jour. Un gain de temps, un cout moindre, un résultat plus pertinent donc » ajoute Félix-Eliott Kudelka, responsable du développement et des partenariats, MyDataModels.


« Le principe d’expérience générant et utilisant les données de data permettent d’enrichir les outils d’analyses et de travail des scientifiques et des chercheurs, au sein des académies soutenant et validant les projets, il est donc essentiel de prendre en compte l’IA et ainsi l’exploiter aussi dans nos domaines » ajoute Georges VASSAUX, Directeur de Recherche Inserm à l’IPMC.

Format texte pour impression




 

 

  News Eco - RP & communiqués de presse - 2001-2022 - Tous droits réservés - Mentions légales - Contact - TAG -