News-Eco.com - Diffusion de communiques de presse en ligne.


Santé | Institut Curie | 07-02-2019 | L’institut Curie se dote de 4 nouvelles équipes de recherche

Réparti sur trois sites, l'ensemble hospitalier de l'Institut Curie est en constante ébullition. En ce début d’année 2019, quatre scientifiques vont ainsi prendre la tête de leurs propres équipes, dans une logique nouvelle de gouvernance. Le point.

Les nouvelles équipes de recherche de l’Institut Curie


Synonyme de nouvel élan pour des thématiques prometteuses comme les organes sur puce, l’immunité ou encore le machine learning et les big data pour un meilleur suivi des patients, la nouvelle gouvernance de l’Institut Curie a permis la création de 4 équipes de recherche.

L’équipe de Stéphanie Descroix va ainsi piloter deux types de projets de biophysique au sein du Laboratoire de physico-chimie Curie : le développement de nouveaux outils de microfluidique via l’analyse de certains biomarqueurs circulants et le développement d’organes sur puce.

L’équipe d’Hélène Salmon se chargera quant à elle d’étudier les échanges de signaux entre les cellules du stroma et les cellules immunitaires chargées de préserver l’organisme. Hélène Salmon a en effet remporté un appel d’offre international pour la création d’une nouvelle équipe au sein de l’unité Immunité et cancer.

La troisième équipe est celle de Wolfgang Keil, qui sera abritée par l’Institut Pierre-Gilles de Gennes. Le biophysicien a lui aussi remporté un appel d’offre international pour la création d’une nouvelle équipe au sein du Laboratoire Physico-chimie de l’Institut Curie, concentrée sur la biologie quantitative du développement.

Enfin, l’équipe de Thomas Walter se concentrera sur l’apprentissage statistique et la modélisation des systèmes biologiques. Au sein du Centre de bioinformatique de Mines-ParisTech, l’équipe a pour mission de développer des méthodes de machine learning et d’intelligence artificielle au service de la biologie et de la santé, notamment par l’étude des big data.

Sur quels cancers l’Institut Curie fait-il de la recherche ?


L’institut Curie se donne pour mission d’apporter des traitements efficaces et de plus en plus doux (lorsque c’est possible) aux victimes de cancers. Le centre de recherche prend ainsi en charge tous les cancers, y compris les plus rares :

- le cancer du sein
- le cancer du poumon
- le cancer de la peau
- les cancers digestifs (colon, rectum…)
- les cancers du sang et de la moelle osseuse (leucémie, lymphome, myélome)
- les cancers ORL (larynx, thyroïde, glandes salivaires…)
- les cancers gynécologiques (endomètre, col de l’utérus, vagin…)
- les cancers urogénitaux (prostate, testicule, rein…)
- les cancers et tumeurs malignes de l’œil (dont le mélanome de l’uvée)
- les tumeurs du système nerveux central et de la base du crâne
- les sarcomes

La prise en charge est globale. Du diagnostic au traitement, le centre de recherche consacre une large place à l’innovation afin de proposer des solutions de références, une pratique qui lui vaut d’être un pionner reconnu dans la médecine de précision.


Pour plus d’information sur les cancers pris en charge et les techniques de soins comme l’immunothérapie, rendez-vous sur le portail Internet de l’Institut Curie : curie.fr

En savoir plus :


 Le cancer du sein : https://curie.fr/dossier-pedagogique/cancers-du-sein-toutes-les-infos
 Techniques de soins comme l’immunothérapie : https://curie.fr/dossier-pedagogique/immunotherapie-la-revolution-attendue-contre-le-cancer



imprimer ce communiqué | fermer la fenêtre