News-Eco.com - Diffusion de communiques de presse en ligne.


Auto-moto | Mon Coyote | 03-04-2018 | Adaptez votre vitesse aux nouvelles limitations en clin d’œil grâce à Coyote

C’est officiel : dès le 1er juillet prochain, l’abaissement des limitations de vitesse sur les routes secondaires sera effectif. Le Premier Ministre a en effet confirmé l’adoption de cette mesure ayant pour but d’améliorer la sécurité routière, malgré une forte opposition. En tant qu’assistant de qualité à la conduite, Coyote vous aide à faire le point sur cette réforme et vous accompagne sur les routes pour vous signaler les changements de limitation.

En savoir plus sur les nouvelles limitations de vitesse


C’est en 2013 que l’abaissement des limitations de vitesse est pour la première fois mentionné. Le Conseil National de la Sécurité Routière (CNSR) donne cette recommandation au gouvernement, qui mettra alors en place en 2015 une expérimentation de cette mesure sur quatre axes routiers.

Puis, le 11 décembre 2017, le Premier Ministre Édouard Philippe annonce via un son compte Twitter qu’il est personnellement favorable à l’abaissement de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles sans séparateur central. Selon les rapports qu’il a pu consulter, deux tiers des accidents se concentreraient en effet sur ces tronçons de routes.

Initialement programmée le 18 janvier 2018, le gouvernement décida d’avancer d’une semaine le Comité Interministériel de Sécurité Routière, lors duquel la mesure fut adoptée, rendant officiel l’abaissement des limitations de vitesse à 80 km/h pour les routes nationales et départementales. Mais si certains accidentologues saluent cette réforme, les associations d’automobilistes la fustigent.

Pour comprendre l’impopularité de ce projet, il faut tout d’abord noter que les résultats des tests établis en 2015 n’ont jamais été publiés. Ni les associations ni les accidentologues n’ont donc pu connaître avec exactitude la pertinence de cette mesure sur les routes françaises. De plus, cette limitation se justifie par une volonté de lutter contre l’insécurité routière : ses défenseurs affirment que l’abaissement de la vitesse permettrait une baisse induite de la gravité des accidents et permettraient de fait de sauver environ 400 vies chaque année.

Si l’abaissement est déjà effectif dans certains pays comme en Suisse, en Norvège, en Finlande, au Danemark et même en France en cas de pluie ou pour les permis probatoires, ce n’est pas pour autant que la sécurité routière s’améliore. L’association 40 Millions d’automobilistes indique ainsi que les autorités britanniques dénombrent deux fois moins d’accidents en Angleterre, alors que la limite de vitesse autorisée est de 97 km/h sur les routes secondaires.

Se préparer aux nouvelles limitations avec les GPS Coyote


Toutes les routes ne sont donc pas soumises à l’abaissement de la vitesse autorisée. Pour vous aider à faire le point le moment venu et adapter votre allure en toute sérénité sur les tronçons concernés, Coyote a déjà prévu la mise à jour de son application GPS et de ses systèmes embarqués sous forme de boîtier (Coyote Mini, S ou Nav+).

Et comme il ne fait aucun doute que cette mesure aura un impact sur les routes, Coyote vous propose également ses services pour connaître l’état du trafic des routes que vous empruntez en temps réel. En effet, l’abaissement de la limitation de vitesse pourra par exemple jouer sur la circulation à Lyon, car les routes de l’Ain environnantes sont concernées.

En savoir plus :


  application GPS : https://www.moncoyote.com/fr/application-coyote.html
  circulation à Lyon : https://www.moncoyote.com/fr/info-trafic-lyon.html



imprimer ce communiqué | fermer la fenêtre