News-Eco.com - Diffusion de communiques de presse en ligne.


Immobilier | Twihome | 30-09-2010 | Avis de Marc Borgna sur l’évolution du marché de l’immobilier


Cette période de fin d’année 2010 est synonyme, pour le marché de l’immobilier, de questionnements et incertitudes. Marc Borgna, Directeur Général de la société site-leader-immobilier.fr, nous a néanmoins confié son sentiment face à ce contexte instable.
En effet, alors même que les prix de l’immobilier aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne ne cessent de baisser, ceux en France, continuent d’augmenter sans logique apparente malgré la crise économique et le taux de chômage élevé.
Aux Etats-Unis, via l'arrêt du crédit d'impôts mis en place par l'Etat fédéral afin de soutenir les ventes, les ventes de logements anciens en juillet 2010, ont chuté jusqu’à toucher leur taux le plus bas depuis 15 ans. La phase de reprise à moyen terme ne semble prévisible qu’à partir du moment où le citoyen américain se sera désendetté.
Quant à la baisse du prix de l’immobilier britannique (à l’exception de l’Ecosse), celle-ci laisse présager une future hausse des ventes. Même si la conduite des financements hypothécaires reste restrictive, cette chute des prix du logement devrait rapidement séduire les acheteurs potentiels.
En revanche, depuis plusieurs mois, on perçoit étonnamment en France un [url='http://www.site-leader-immobilier.fr'] marché de l’immobilier actif [/url] (même si ce marché ne reste actif que sur un petit nombre d’appartements). Dans un contexte économique peu sain et avec un taux de chômage record, l’équilibre paradoxal du marché de l’immobilier français est plus qu’incertain.
D’ailleurs, deux principales préoccupations occupent les esprits. D’une part, au sein de la filière du neuf, les répercutions du dispositif Scellier sur l’accession à la propriété permettront-elles de relancer la construction neuve qui à l’heure actuelle et en raison de la crise est toujours de 20% inférieure aux besoins ? D’autre part, la loi de Grenelle 2, publiée le 12 juillet 2010 qui vise à favoriser un urbanisme économe en ressources foncières et énergétiques puis à engager une véritable rupture technologique dans le neuf marquera t’elle une avancé au blocage de l’Etat et des communes face à la pénurie de terrains à bâtir alors même que ces terrains existants?

Marc Brogna
Directeur General de :
Site-leader-immobilier.fr









imprimer ce communiqué | fermer la fenêtre