Livres blancs référencement
région

rechercher



Agriculture
Agro-alimentaire
Auto-moto
Banque et assurance
Bâtiment et travaux publics
Bois, papier, carton
Chimie industrielle
Commerce et distribution
Edition
Electricité et électronique
Enseignement
Environnement
Equipement foyer
Equipement industriel
Finance
Hôtellerie, restauration
Immobilier
Industries diverses
Informatique
Internet
Jeux vidéo
Loisirs, sports
Métallurgie et sidérurgie
Mode et textile
Pharmacie
Plasturgie
Professions juridiques
Santé
Services aux entreprises
Services aux particuliers
Télécommunication
Tourisme
Transport et logistique

News-Eco - Information économique sur 33 secteurs d'activités
 

Agence bpr france

adresse :
3 rue lacuée
75012 paris

web :
www.bprfrance.com

infos :
Agence de conseil en communication / relations presse

contact société
DECAUDIN Sophie
contact email
tél. : 01 83 62 88 12

contact presse
MARTIN TARDIVAT Judith
bpr France
contact email
tél. : 01 8362 88 12

 

  Recevez par e-mail
les communiqués
Agence bpr France :

Entrez votre e-mail

 

 

Identifiant


Mot de passe

 

 

 

  Recevez par e-mail les
communiqués parus sur
news-eco.com :

1. Sélectionner
un/des secteur(s)

OU sélectionner
une/des entreprise(s)


2. Entrez votre e-mail

 

 

 


Agence bpr France
tous les communiqués Services aux entreprises
 la fiche societe Agence bpr France

Services aux entreprises | Agence bpr France | 21-06-2019

L’appel des jeunes entrepreneurs du G20 2019 aux dirigeants des pays du G20, pour favoriser un esprit d'entreprise partagé et inclusif dans un environnement durable, en ligne avec les priorités du B20 et du G20

Les entrepreneurs et les PME/ ETI sont les principaux créateurs d’emplois dans les économies du G20.
Ils emploient plus des deux tiers de la main d’œuvre du secteur privé et représentent plus de 80 % de la croissance nette de l’emploi.

A l'ère des technologies de l'information, la mondialisation et la numérisation ont créé des millions d'emplois et accru la richesse, modifiant ainsi la structure de la société. Cependant, à l'échelle mondiale, des milliards de personnes vivent encore dans la pauvreté, sont privées d'eau potable et n'ont pas accès à l'éducation.

C’est la raison pour laquelle, les jeunes entrepreneurs des pays du G20 demandent aux chefs d’Etat du G20 d'exploiter le potentiel de transformation qu’est l’entrepreneuriat pour en faire un levier qui contribuera à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies à l'horizon 2030.

2019 est l’année du 11e Sommet du G20 des Jeunes Entrepreneurs qui a eu pour thème « Imagination Economy for a Sustainable Future ». Par ce communiqué, nous, voix mondiale des jeunes entrepreneurs, appelons les gouvernements du G20 à créer les conditions qui favoriseront un esprit d'entreprise partagé et inclusif dans un environnement durable, en ligne avec les priorités du B20 et du G20.


L’Alliance des Jeunes Entrepreneurs du G20 (ou G20YEA- Young Entrepreneurs Alliance) formule cinq demandes générales, ainsi que cinq recommandations destinées à initier des actions concrètes :
- La promotion du libre-échange et la mobilité à travers les frontières,
- L’amélioration de l'accès au financement et aux capitaux,
- Le soutien à l'esprit d'entreprise comme levier pour relever les défis sociaux et environnementaux,
- L’investissement dans les infrastructures et les services numériques pour un développement et une croissance partagés,
- Une éducation entrepreneuriale de qualité pour consolider l’avenir de la société. 

Demandes générales et Recommandations :

1. Promouvoir le libre-échange, la mobilité et l'esprit d'entreprise à travers les frontières
Il est essentiel de surmonter les tensions commerciales pour promouvoir la croissance économique et la création d'emplois. En tant que jeunes entrepreneurs, nous sommes préoccupés par la montée du protectionnisme qui menace les principes de liberté économique, de mobilité et d'un ordre international fondé sur des règles. Nous appelons donc les dirigeants du G20 à renouveler leur engagement en faveur d'un commerce libre, ouvert et équitable, et à rétablir la confiance dans l'OMC en tant que gardienne du système commercial multilatéral. Nous croyons fermement à la création et à la ratification d'accords de libre-échange pour faciliter l'accès au marché, partager des règles communes et justes et encourager les PME à se développer et à créer plus d'emplois dans le monde entier.
RECOMMANDATION : soutenir la mobilité transfrontalière des jeunes entrepreneurs
Pour favoriser la croissance économique, nous réaffirmons la nécessité d'un programme de visa pour les jeunes entrepreneurs du G20, qui leur donnerait la possibilité d’entrées multiples et permettrait une simplification administrative les encourageant à la création et au développement de leurs entreprises. Nous appelons les dirigeants du G20 à élargir et à harmoniser les accords de mobilité des jeunes et les programmes de visas de voyage d'affaires existant conformément aux principes directeurs du G20 YEA.

2. Améliorer l'accès au financement et aux capitaux
Les jeunes entrepreneurs ont besoin d'accéder à des sources de financement à toutes les étapes de développement de leur entreprise. En raison du risque perçu, les prêteurs commerciaux hésitent souvent à fournir un financement approprié, ce qui constitue un défi important pour les entreprises en démarrage ou en croissance. Afin de créer un environnement propice à la création de nouvelles entreprises et à leur développement, les gouvernements du G20 doivent veiller à ce qu’une infrastructure financière adéquate soit mise en place pour permettre un accès équitable au financement des jeunes entrepreneurs qui ne sont pas suffisamment aidés par les institutions de crédit traditionnelles.
RECOMMANDATION : créer une infrastructure numérique réduisant les obstacles au financement
Nous appelons les gouvernements du G20 à renforcer leurs connaissances financières et à créer des plates-formes numériques permettant aux entrepreneurs d'accéder rapidement à des informations sur les instruments financiers, les aides, subventions et autres ressources appropriées, et les informer des financements à taux faible ou nul, notamment pour les projets d’intérêt public.

3. Soutenir l'esprit d'entreprise en tant que levier pour relever les défis sociaux et environnementaux
Les gouvernements, les entreprises et la société civile devraient travailler activement pour poursuivre le Programme de Développement Durable des Nations Unies à l'horizon 2030. Dans ce contexte, les entrepreneurs peuvent jouer un rôle fondamental en explorant et en adoptant de nouveaux modèles d'entreprise innovants et en développant des entreprises qui s'attaqueront directement aux problèmes sociaux et environnementaux. Nous appelons, donc, les dirigeants du G20 à soutenir les mesures permettant aux entrepreneurs de transformer les entreprises existantes ou de créer et développer des entreprises qui contribuent à une société plus inclusive, durable et adaptée aux jeunes.
RECOMMANDATION : encourager les modèles d'entreprises durables
Les objectifs de développement durable constituent un cadre de référence pour les jeunes entrepreneurs dans la mesure où ils créent et développent des entreprises qui contribueront à un avenir durable. Cependant, beaucoup ne connaissent pas les objectifs et la manière de générer de nouveaux modèles économiques plus durables. Nous appelons les dirigeants du G20 à faire référence aux ODD lorsqu'ils créent et adaptent des politiques et des programmes de soutien aux entrepreneurs afin de s'assurer que les gouvernements encouragent les nouveaux modèles économiques qui auront des impacts positifs sur les principales parties prenantes et l'environnement.

4. Investir dans les infrastructures et les services numériques pour le développement et une croissance partagée
Les jeunes entrepreneurs du monde entier croient fermement que l’innovation et la numérisation de produits et services continueront d’avoir un impact positif sur notre économie et notre société. En raison de l'évolution rapide des nouvelles technologies (IA, blockchain, IoT), les gouvernements doivent mettre en place un environnement politique évolutif prenant en compte les risques potentiels liés à la circulation des données, à la confidentialité et à la cyber sécurité, sans entraver inutilement les activités numériques. De plus, les gouvernements des pays du G20 devraient continuer à numériser leurs infrastructures et leurs services publics pour favoriser la croissance économique et l'innovation.
RECOMMANDATION : mettre en place une « gouvernance numérique »
Les entrepreneurs et les citoyens utilisent de plus en plus Internet pour recevoir des services publics et autres prestations. Nous appelons les dirigeants du G20 à concevoir et à mettre en œuvre des politiques et des services complets en matière de gouvernement numérique, en vue de rationaliser l'accès, de simplifier les procédures administratives, de créer un environnement plus favorable aux entreprises, PME et ETI tout en en faisant profiter les citoyens. En outre, les gouvernements devraient favoriser la mise à disposition des données publiques (dans le respect de la vie privée et des droits de propriété intellectuelle) afin d'encourager le développement de nouveaux produits et services.

5. Assurer une éducation entrepreneuriale de qualité pour consolider l’avenir de la société
Il existe actuellement un décalage important entre l'offre et la demande de main d'oeuvre dans le monde, en particulier pour les entreprises dans le domaine de la transformation numérique. Afin de garantir l’employabilité future des étudiants, nous appelons les gouvernements des pays du G20 à repenser les programmes d’enseignement et les systèmes de formation en étroite coopération avec les entrepreneurs et les représentants du monde des affaires. Les systèmes éducatifs du monde entier doivent faire beaucoup plus pour enseigner et encourager l’ensemble des compétences entrepreneuriales qui seront essentielles pour créer une société plus inclusive et durable (appelée la « Société 5.0 »). En conséquence, nous encourageons les gouvernements des pays du G20 à inclure l’esprit d’entreprise ou la capacité de gérer avec succès sa propre entreprise ou sa propre carrière, en tant que composante essentielle de leurs systèmes éducatifs.
RECOMMANDATION : promouvoir une éducation entrepreneuriale concrète
Nous appelons les dirigeants du G20 à promouvoir une éducation à l'esprit d'entreprise qui soit concrète dans les écoles secondaires, la formation professionnelle et les universités, afin que tous les étudiants soient sensibilisés aux aspects concrets de l'entrepreneuriat (par exemple, aucun étudiant ne devrait quitter l'école secondaire sans avoir appris à ébaucher un « business plan »).

Au nom de millions de jeunes entrepreneurs des pays du G20, nous formulons ces recommandations dans un esprit de partenariat et avec la ferme conviction qu'encourager l'esprit d'entreprise dans nos sociétés engendrerait dynamisme, croissance et le renouveau économique et social de notre planète.
Plus précisément, nous pensons que les engagements immédiats des gouvernements des pays du
G20 concernant les domaines que nous avons soulignés peuvent envoyer un message fort à ceux de nos sociétés qui sont les mieux à même de prendre en compte cet effort - nos jeunes entrepreneurs.

Format texte pour impression




 

 

  News Eco - RP & communiqués de presse - 2001-2019 - Tous droits réservés - Mentions légales - Contact - TAG -