Livres blancs référencement
région

rechercher



Agriculture
Agro-alimentaire
Auto-moto
Banque et assurance
Bâtiment et travaux publics
Bois, papier, carton
Chimie industrielle
Commerce et distribution
Edition
Electricité et électronique
Enseignement
Environnement
Equipement foyer
Equipement industriel
Finance
Hôtellerie, restauration
Immobilier
Industries diverses
Informatique
Internet
Jeux vidéo
Loisirs, sports
Métallurgie et sidérurgie
Mode et textile
Pharmacie
Plasturgie
Professions juridiques
Santé
Services aux entreprises
Services aux particuliers
Télécommunication
Tourisme
Transport et logistique

News-Eco - Information économique sur 33 secteurs d'activités
 

Agence bpr france

adresse :
3 rue lacuée
75012 paris

web :
www.bprfrance.com

infos :
Agence de conseil en communication / relations presse

contact société
DECAUDIN Sophie
contact email
tél. : 01 83 62 88 12

contact presse
MARTIN TARDIVAT Judith
bpr France
contact email
tél. : 01 8362 88 12

 

  Recevez par e-mail
les communiqués
Agence bpr France :

Entrez votre e-mail

 

 

Identifiant


Mot de passe

 

 

 

  Recevez par e-mail les
communiqués parus sur
news-eco.com :

1. Sélectionner
un/des secteur(s)

OU sélectionner
une/des entreprise(s)


2. Entrez votre e-mail

 

 

 


Agence bpr France
tous les communiqués Services aux entreprises
 la fiche societe Agence bpr France

Services aux entreprises | Agence bpr France | 13-11-2013

La transformation des activités : priorité majeure pour les décideurs informatiques de la zone EMEA, selon Sonus Networks

Les résultats de l'étude montrent que la France veut stimuler l'innovation ; or pour s'en donner les moyens, elle doit relever de gros défis : les contraintes budgétaires, de sécurité et de prise en compte d'un parc existant parfois vieillissant empêchent les entreprises françaises de prendre le sujet de la transformation à bras le corps.

Eléments clés :
• 70 % des entreprises françaises veulent consacrer plus de temps à des projets de transformation des activités ;
• Les entreprises françaises sont en avance en matière d'adoption des technologies émergentes ;
• Toutefois, elles doivent faire face en priorité au double défi de la sécurité de leur système d'information et de l'évolution des architectures installées souvent vieillissantes.

Sonus Networks, Inc. (NASDAQ : SONS), l'un des leaders mondiaux en matière de communications SIP, vient de publier un nouveau rapport intitulé Supprimer les obstacles à la transformation de l'entreprise (Removing the Barriers to Business Transformation), basé sur une étude menée par Research Now auprès de 465 décideurs informatiques (ITDM) de la zone EMEA. Cette étude démontre que parallèlement à l'amélioration des conditions économiques, la transformation des activités figure parmi les priorités des décideurs informatiques de la zone EMEA : près des 2/3 des entreprises souhaitent consacrer plus de temps à l'innovation et aux projets de transformation. Malgré un désir de transformation évident, les investissements informatiques de nombreuses entreprises les empêchent d'être en mesure de réagir à la reprise économique.

L'étude indique également que par rapport à d'autres pays, la France est particulièrement désireuse de stimuler l'innovation alors que l'Allemagne, par exemple, s'oriente davantage vers les stratégies à faible risque. Cependant, les réponses des personnes interrogées suggèrent que la France est le pays le plus pénalisé par les problèmes de sécurité, d'équipements en voix d'obsolescence et de budget.

• Plus des 2/3 des entreprises françaises (68 %) confirment que leur conseil d'administration est parfaitement conscient que leur informatique a un rôle à jouer pour rendre l'entreprise plus concurrentielle.
• De fait, 70 % des décideurs informatiques français souhaitent que leurs équipes consacrent moins de temps à la maintenance et davantage de temps aux projets de transformation des activités (ce chiffre, l'un des plus élevés d'Europe, est à comparer aux 43 % en Allemagne et à la moyenne de 64 %).
• Parmi les décideurs informatiques français, 48 % s'accordent à dire qu'ils soutiendront l'adoption du SIP Trunk (contre une moyenne de 41 % dans la zone EMEA).
• En France, près de 2 sondés sur 5 (39 %) recherchent également à utiliser des applications WebRTC (communications Web en temps réel), contre seulement 34 % en Allemagne et 33 % au Royaume-Uni.

Toutefois, les entreprises françaises sont confrontées à d'importantes difficultés liées à la sécurité et aux systèmes dits « legacy » ; ce qui freine les stratégies de transformation. Alors que de nombreux pays de la zone EMEA donnent la priorité au développement de nouvelles applications et de nouveaux services ainsi qu'à l'amélioration des systèmes orientés clients, les entreprises françaises restent axées sur la sécurité et le maintien en condition opérationnelle du réseau.

• En France, 36 % des budgets informatiques sont actuellement consacrés à de nouveaux équipements et applications (contre 44 % pour les systèmes hérités et les équipements existants).
• Seules 61 % des entreprises françaises disposent d'un pare-feu, contre 75 % pour l'ensemble des pays interrogés,
• et 17 % d'entre ont adopté une politique claire de pilotage de l'activité IT, contre 53 % au Royaume-Uni et 40 % dans l'ensemble.
• Enfin, seulement 41 % des entreprises françaises disent avoir mis en place une stratégie fiable à opposer au « disaster recovery », alors qu'elles sont 63 % à l'avoir fait au Royaume-Uni.

Pour Sonus Networks, aucun de ces obstacles n'est insurmontable. La mise en place de stratégies orientées vers la gestion des interopérabilités pour rendre encore profitable les investissements passés et la sécurité du SI, doivent propulser les DSI comme de véritable catalyseurs de l'entreprise de nouvelle génération, qui ignore les barrières régionales, stimule la compétitivité et inscrit l'innovation en facteur-clé de succès.

« Il ressort clairement de ce rapport que les services informatiques subissent une pression croissante pour adopter de nouvelles technologies susceptibles de transformer l'entreprise et en même temps pour continuer d'entretenir les systèmes existants », explique Serge Adam, Vice-président de Sonus Networks pour la zone EMEA. « La bonne nouvelle est que cet équilibre est possible en s'appuyant sur des technologies qui sont compatibles avec les investissements existants et les complètent, tout en autorisant les communications multimédias sécurisées capables de contribuer à transformer l'entreprise. Les responsables informatiques peuvent ainsi jouer un rôle-clé dans l'introduction de l'innovation, l'amélioration du service à la clientèle et l'utilisation de la technologie pour créer un avantage concurrentiel. »

* * *

Méthodologie de l'étude
Enquête en ligne réalisée en juillet 2013 auprès d'un échantillon de 465 personnes activement impliquées dans les décisions en matière d'informatique au sein de leur entreprise (intégrant un minimum de 100 décideurs informatiques dans chaque pays) , commandée par Sonus Networks, Inc., auprès de Research Now. Tous les sondés travaillent au Royaume-Uni, en France, en Allemagne ou en Afrique du Sud, et 88 % d'entre eux sont employés par des organisations ayant leur siège social dans l'un de ces quatre pays. Tous les décideurs informatiques interrogés travaillent dans des organisations d'au moins 200 salariés, dont 61 % d'entre eux pour des entreprises de plus de 1000 employés.
Le texte complet du rapport réalisé pour Sonus, Removing the Barriers to Business Transformation, est disponible sur demande.

Format texte pour impression




 

 

  News Eco - RP & communiqués de presse - 2001-2019 - Tous droits réservés - Mentions légales - Contact - TAG -